Adopter le régime paléo, quelques conseils !

Adopter le régime paléo : manger des noixAdopter le régime paléo n’est pas une chose simple. D’abord parce qu’il faut connaitre les bases du régime. Ensuite, parce qu’il faut avoir de nouvelles habitudes. Le régime paléo est un mode d’alimentation qui privilégie la consommation de fruits, de légumes et de viande. Mais pour bien bénéficier du régime, il est conseillé de suivre quelques règles de base.

Pour adopter le régime paléo : commencer par les légumes

Dans la pyramide du régime paléo, les légumes se retrouvent à la base de l’alimentation. Les légumes sont les principales sources de nutriments de l’homme. On y retrouve le nécessaire pour être en bonne santé. Pour composer son repas paléo, commencez par remplir la moitié de votre assiette par des légumes. La majorité des légumes sont paléo, je conseillerais juste d’éviter les légumineuses et les céréales.

Prendre de la viande

Le régime paléo est inspiré de l’alimentation chasseur cueilleur. La consommation de viande occupe ainsi une grande place dans le mode de vie paléo. La viande apporte à l’organisme ses besoins en protéines. Toutes les catégories de viandes sont à peu près toutes autorisées en prenant soin de privilégier la viande non grasse et provenant d’élevages naturels.

C’est une bonne astuce pour adopter le régime paléo.

Consommer des poissons et fruits de mer

C’est ce que je préfère dans le régime paléo. On recommande d’en prendre deux à trois fois par semaine permettant ainsi de varier avec la viande. Les poissons gras sont particulièrement recommandés pour leurs apports en oméga 3. De plus, comme le régime paléo recommande de limiter au maximum la cuisson de ses plats, avec le poisson on peut en profiter pour faire de bons carpaccios.

Choisir ses graisses

On fait souvent l’erreur de croire que notre ennemi principal c’est la graisse. En réalité, nous confondons la bonne et la mauvaise graisse. Pour garder un bon équilibre alimentaire, il faut veiller à avoir sa ration de lipides. On retrouve la bonne graisse dans les lipides d’origine végétale, notamment l’huile d’olive extra vierge, l’huile de noix de coco ou encore la graisse de canard. On en retrouve également dans certains fruits notamment l’avocat.

Ne pas oublier les fruits

Dans la partie cueillette constituant le régime paléo, il ne faut pas oublier les fruits. Tout comme les légumes, ils sont riches en nutriments et jouent parfaitement le rôle de coupe-faim. En cas de creux dans la journée, pensez à prendre un fruit. Les baies ont des propriétés antioxydantes tandis que les fruits à coque sont remplis d’oléagineux qui apportent le nécessaire en bonnes graisses.

Supprimer les céréales

Un des grands principes du régime paléo consiste à supprimer de son alimentation toute consommation d’aliments transformés. Les céréales arrivent en tête des aliments à proscrire dans une alimentation paléo. Les aliments transformés ont subi de nombreux traitements tel qu’il devient difficile pour l’organisme de les assimiler correctement. Cela comprend notamment le blé, les pâtes ou encore les biscuits. Si vous êtes tentés de manger des pâtisseries, pas de panique, il suffit de remplacer sa farine habituelle par de la farine de riz, de la farine de châtaigne ou encore de la farine de lin.

Eliminer les produits laitiers

Ce que j’ai aimé le moins après avoir adopter le régime paléo c’est le fait de se priver de produits laitiers. Appréciant particulièrement le fromage, j’ai du mal à m’en passer complètement. Le lait n’entre pas dans l’alimentation paléo parce qu’il est issu de la production industrielle. J’ai trouvé la solution pour y pallier en me fournissant en lait cru, provenant de l’élevage naturel de vaches. On peut aussi remplacer le lait de vache par du lait végétal comme le lait de soja ou le lait d’avoine. Pour les autres dérivés du lait, si on ne peut pas s’en passer, je propose d’espacer la fréquence de leur consommation.

Y aller petit à petit

Il est difficile de changer son mode d’alimentation du jour au lendemain. Les risques d’échec sont beaucoup plus élevés. Commencez par supprimer certaines habitudes, par exemple en délaissant le pain le premier jour et en augmentant sa ration de légumes le deuxième jour. Petit à petit, vous aurez réussi à vous passer de pain et à trouver des alternatives pour le remplacer. De même vous aurez réussi à manger un plat entièrement paléo.

Acheter bio

Le principe essentiel du régime paléo consiste à manger des produits qui ont subi le moins de transformations. Ainsi, pour optimiser son alimentation, il vaudrait mieux s’approvisionner auprès des magasins bios. Cela concerne autant les fruits et légumes que la viande. Moins les produits ont été traités avec des pesticides, mieux ils sont bons pour la santé et pour la forme. En privilégiant la consommation de produits bio, on gagne beaucoup en qualité et en saveur.

Manger à sa faim

On fait souvent l’erreur de croire que le régime paléo revient à avoir une alimentation restreinte et donc à se laisser mourir de faim. En réalité, un régime paléo ne signifie pas moins manger, mais mieux manger. Aussi, il est hors de question de se priver de manger, sous prétexte qu’on suit un régime paléo. La clé consiste à privilégier une alimentation basée sur le principe de la cueillette et de la chasse. Prendre toujours trois repas par jour et se permettre de prendre des encas. Préférer les fruits comme la pomme ou la banane ou des fruits secs. En cas de grosse fringale, prendre un œuf dur ou deux tranches de jambon.

Boire de l’eau

On ne peut vivre sans eau et dans n’importe quelle alimentation, on recommande toujours de boire de l’eau. Notre organisme a besoin d’eau pour s’hydrater et nous devons en boire au moins 1,5 litre par jour, c’est très important dans l’adoption d’une alimentation paléo. Même si nous n’effectuons pas d’effort physique intense, nous perdons toujours une certaine quantité d’eau qu’il faut remplacer. N’oubliez pas d’emmener une petite bouteille d’eau lorsque vous sortez.

Faire du sport

Pour trouver leur nourriture, les hommes de cro-magnon faisaient plusieurs kilomètres. Le régime paléo n’est pas complet si on ne bouge pas son popotin. Vous l’avez deviné, faire de la marche est déjà une activité physique adaptée au régime paléo. Bien entendu, il faudrait faire un peu plus que de marcher jusqu’à l’épicerie d’en bas. Deux à trois fois par semaine, enfilez vos baskets et faites un jogging de 20 minutes. Sinon, pour mieux adopter le régime paléo, le crossfit est effectué par les adeptes du paléo pour aider à se construire une bonne masse musculaire.

Besoin de maigrir durablement ?

Défi B-Slim Une méthode qui m'a fait perdre 20kg durablement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *