Dites stop au stress mental !

stop stressComment les pensées négatives affectent le niveau de stress d’une personne ?

Si vous avez lu ce blog depuis son tout premier post sur le sujet, vous pouvez avoir déjà pris connaissance du modèle de stress moderne ou la séquence des événements qui mènent à une réaction psychologique de stress.

Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas familiers avec cela, voici un bref résumé :

1. Les personnes expérimentent ou pensent à quelque chose de stressant. Ses pensées négatives et émotions se combinent lors de cette phase.

2. Les personnes déclenchent un stress psychologique. Il peut commencer à expérimenter des signes de stress mental.

3. Le stress psychologique, s’il n’est pas régulé, déclenche une réaction de stress psychologique. Les personnes peuvent expérimenter des symptômes de stress physiques comme des mains moites ainsi qu’un rythme cardiaque élevé, même s’il est au repos.

Pourquoi devriez-vous vous entraîner à contrôler vos propres pensées ?

Si nous regardons attentivement le modèle de stress moderne, nous pouvons en arriver à la conclusion que la réaction de stress psychologique vient seulement à la surface dans les moments de stress mental.

Le stress mental, d’un autre côté, n’apparaît pas de nulle part. Une personne expérimente du stress mental seulement si ses pensées et émotions penchent dans cette direction.

En sachant cela, il est très clair qu’afin de stopper le stress psychologique, vous devez vous occuper de son origine, qui est le stress mental.

Pourquoi pensons d’une telle manière?

Je rencontre souvent des individus qui se blâment à cause de leur tendance à penser et ressentir des choses d’une manière particulière, spécialement lorsqu’ils doivent composer avec des facteurs de stress.

Vos habituelles réponses aux facteurs de stress sont en fait déterminées par trois différents facteurs :

1. ADNLes gênes de vos parents sont en partie responsables pour les tendances que vous adoptez et votre tempérament général.

En plus de la manière dont vous avez été élevé, il y a également le fait que vous avez hérité des chromosomes de vos parents, ce qui signifie également que vous avez au moins hérité d’une partie de leur personnalité.

Si un ou deux de vos parents étaient plus agressifs, vous pouvez avoir le même tempérament à cause de votre ADN.

2. Enfance – Sigmund Freud, le père fondateur de la psychanalyse, a souvent analysé l’enfance des gens afin d’analyser leur névrose.

Il s’est avéré que Freud avait juste lorsqu’il a déterminé que les expériences vécues durant l’enfance ont beaucoup à faire avec la manière dont nous nous développons en adulte mature.

Nos réponses individuelles aux situations stressantes sont en partie déterminées par la manière dont nous avons été conditionnés à répondre lorsque nous étions jeunes.

Gardez donc à l’esprit que lorsque vous élevez votre propre enfant, ils n’absorbent pas ce qui vient du monde entier, mais également notre comportement et notre manière de penser!

3. La vie elle-même – Notre ADN et les expériences que nous vivons lors notre enfance comprennent seulement une petite portion du tout que nous appelons le « soi ». Vos expériences en grandissant sont également des déterminants importants de votre comportement face aux situations stressantes.

Nous ne pouvons plus rien faire à propos de nos expériences passées, bonnes ou mauvaises, mais nous pouvons faire quelque chose à propos de nos croyances et valeurs présentes. Nous ne devons pas permettre aux expériences négatives de dicter la manière dont nous vivons l’époque présente.

***

Maintenant que vous êtes familier avec la manière dont fonctionne l’esprit et pourquoi il opère de manière particulière concernant les situations stressantes, il est temps d’apprendre comment contrôler nos pensées instables et stressantes.

Comment pouvez-vous contrôler des pensées qui semblent instables ?

Nos pensées sont puissantes, mais elles ne sont jamais plus puissantes que nous même. Une pensée, peu importe à quel point elle est destructrice, ne doit pas avoir de volonté propre ou une propre vie. Toutes les pensées négatives sont vulnérables et extinguibles, ne l’oubliez pas !

Exercices faciles de contrôle mental

1. Trouvez un endroit calme pour faire ces exercices. Prenez une feuille et écrivez 5 des plus affreuses pensées que vous avez eues lors des derniers mois.

2. En dessous de ces cinq éléments, écrivez 5 pensées agréables, souvenirs ou idées, qui contrastent avec les cinq éléments précédents.

3. Concentrez votre esprit sur chacune des pensées négatives et pendant que vous le faites, indiquez fermement à votre esprit que vous voulez supprimer ces pensées.

4. Visualisez un espace blanc où chacune de ces pensées indésirables se sont passées. Commencez à placer des pensées positives dans cet espace blanc, en remplaçant les pensées négatives.

5. Recommencez l’exercice jusqu’à ce que vous soyez satisfait et essayez à nouveau demain.

Pour aller plus loin

Découvrez le pack « Dominez votre stress » qui comprend le fameux « Petit livre qui a battu le stress ». Cliquez sur l’image ci dessous pour en savoir davantage :

Le petit livre qui a battu le stress

Besoin de maigrir durablement ?


Défi B-Slim Une méthode qui m'a fait perdre 20kg durablement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *