11 habitudes pour liquider la culotte de cheval

liquider culotte de chevalNous avons toutes envie d’avoir une belle silhouette pour faire tourner les têtes de ces messieurs. Mais il s’avère que nous sommes confrontées à un problème qui ne passe pas inaperçu : la culotte de cheval. Elle est inévitable chez la femme. Cet amas de graisse qui se fixe sur les hanches, les fesses et le haut des cuisses devrait nous aider à faire face à la grossesse. Il ne faut pas baisser les bras pour autant. Dans le dernier article, nous avons vu 8 erreurs pour éviter la culotte de cheval. Maintenant nous allons voir qu’il est possible de gommer la culotte de cheval en suivant quelques habitudes à adopter au quotidien.

Faire du jogging

Pour espérer perdre un peu de graisse, il faut obligatoirement passer par la case : faire des activités physiques. Entre toutes les activités sportives existantes, le jogging est la discipline la plus simple. Pas besoin de matériel ni de terrain adapté, on enfile juste sa tenue et on part pour 30 minutes de course à pied. L’idéal serait de courir trois fois par semaine pendant une demi-heure. Le jogging est un exercice simple qui permet de travailler particulièrement les fessiers. Terminer chaque séance par des étirements afin d’éviter les courbatures.

Aller nager

La natation est un sport complet qui fait travailler tous les muscles du corps. De temps en temps, on peut troquer sa séance de jogging par quelques brasses. D’ailleurs, avec l’arrivée des beaux jours, aller à la piscine devient plus tentant. Tant qu’on est dans l’eau on peut en profiter pour faire une session d’aquabiking. C’est une activité qui consiste à faire du vélo, mais dans l’eau. La discipline est excellente pour le drainage et éliminer les capitons. Pour dessiner sa silhouette, l’eau s’avère être un véritable allié.

Pratiquer le vélo

On a vu que faire du vélo dans l’eau avait des effets bénéfiques pour combattre la culotte de cheval. A défaut d’avoir l’équipement adéquat, on peut toujours se rabattre sur le vélo classique. On peut faire du vélo à titre de discipline sportive ou dans la vie de tous les jours. En effet, quoi de mieux que de troquer sa voiture ou les transports en communs pour se déplacer ? Le vélo nous débarrasse du stress dans les bouchons tout en nous aidant à sculpter notre silhouette et à économiser le carburant. Désormais, pour vous rendre au bureau, joignez l’utile à l’agréable. Sinon, vous pouvez aussi initier des séances de randonnée à bicyclette durant le weekend.

Prendre les escaliers

La culotte de cheval s’amasse lorsqu’on a les mauvaises habitudes. Pourtant, des petits gestes à réaliser au quotidien peuvent faire la différence. L’exemple le plus simple ce sont les escaliers. En effet, au lieu de se plaindre que votre bureau se trouve au 5e étage, voyez cela comme une opportunité pour travailler vos fessiers. Privilégiez les opportunités pour bouger, votre corps vous en sera reconnaissant. Parmi les autres activités au quotidien qui nous permettent de bouger il y a faire le ménage, promener le chien ou s’occuper de son jardin.

Adopter le palper-rouler

La culotte de cheval a tendance à s’incruster lorsque le sang ne circule pas bien. Pour y pallier, rien de tel que de recourir à la technique du massage palper-rouler. Il faut pincer la chair avec les doigts. Faire ensuite un mouvement de roulement comme si on voulait déplacer ce bout de chair. Répéter l’exercice sur la partie qu’on décide de traiter. Plus on ressent une sensation de chaleur, mieux c’est pour combattre la culotte de cheval. Pour être efficace, il faut que le palper-rouler doit durer une vingtaine de minutes. Il doit être effectué régulièrement pour obtenir et entretenir les résultats.

Recourir aux huiles essentielles

Pour optimiser les bienfaits du palper-rouler, je conseille d’utiliser de l’huile essentielle. Certaines ont des propriétés qui aident à l’élimination des graisses. Parmi mes préférées, on a notamment l’huile essentielle de citron qui favorise a circulation du sang. La criste marine agit contre la rétention d’eau. Le pamplemousse pour sa part est diurétique. Il n’est pas conseillé d’appliquer directement l’huile essentielle sur la peau. Avant toute application, veiller à mélanger l’huile essentielle avec de l’huile végétale. On peut utiliser l’huile d’olive ou l’huile d’argan, personnellement j’ai une petite préférence pour l’huile de noisette qui adoucit la peau.

Boire de l’eau

Nous avons tendance à sous-estimer l’eau ou à ignorer ses vertus. On ne répète pas assez que notre organisme a besoin de 1,5 l d’eau par jour. Hormis le fait que nous nous déshydratons à longueur de journée, nous avons aussi besoin d’éliminer les toxines. En buvant suffisamment de l’eau, nous aidons l’organisme à faire son travail de purification. Pour éviter les problèmes de rétention d’eau, il faudrait faire attention à sa consommation de sel. Pensez aux aromates et autres épices pour relever autrement vos plats.

Manger des fibres

Tout comme l’eau, les fibres facilitent le processus d’élimination. On conseille d’ailleurs aux personnes souffrant de constipation d’augmenter leur consommation de fibres. On les retrouve tout bonnement dans les fruits et les légumes. C’est l’occasion de faire le plein de salades et jus en tous genres. Les fibres ont le don d’absorber les lipides et les glucides avant qu’ils ne soient assimilés par l’organisme. Enfin, ils jouent également le rôle de coupe faim. Au lieu de craquer sur une pâtisserie, prendre l’habitude de croquer dans une pomme. L’effet sera moins dévastateur sur les hanches.

Privilégier les protéines

Pour celles qui aiment la viande c’est plutôt une bonne nouvelle. Pour celles qui apprécient moyen, pas de panique, il existe d’autres moyens de manger des protéines. Ces dernières agissent particulièrement sur les muscles. Les protéines sont essentielles à l’organisme, il est donc difficile de s’en passer. En consommant une quantité suffisante de protéines, on a moins envie de se jeter sur d’autres types d’aliments qui favorisent la formation du gras. On retrouve des protéines dans la viande, le fromage, les œufs mais également les céréales, les légumineuses et le soja.

Eviter la mauvaise graisse

Qui dit mauvaise graisse dit bonne graisse. La principale différence entre les deux consiste au fait que la mauvaise graisse est la principale responsable du gras qui vient de nicher sur nos hanches. Elle est également à l’origine du cholestérol responsable de bien des maladies comme le diabète. La bonne graisse par contre est nécessaire à l’organisme notamment dans la formation des cellules. La mauvaise graisse se trouve principalement dans les produits industriels transformés.

Ne pas sauter de repas

Quand on a envie de perdre du poids, on a cette fâcheuse tendance à penser que sauter un repas est la meilleure solution. D’abord, sauter un repas est mauvais pour la santé et pour le moral. Ensuite, lorsqu’on saute un repas, notre organisme réclame son dû et demande de consommer plus. En gros, sauter un repas n’est qu’une tentative de se frustrer un peu plus. Au contraire, il vaut mieux manger plusieurs fois en petites quantités. Cela permet à l’organisme de dépenser entre temps.

Besoin de maigrir durablement ?


Défi B-Slim Une méthode qui m'a fait perdre 20kg durablement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *