Recruter mal génère du stress : pourquoi ?

Recruter malAvez-vous déjà vu un film avec un acteur qui n’a visiblement pas le job de l’emploi ? La sensation est la même pour les recrutements où on fait erreur sur la personne. Les erreurs de casting coûtent cher aux producteurs d’un film. De la même manière, miser sur la mauvaise personne a des conséquences néfastes sur l’entreprise. On compte pèle-mêle une diminution de la productivité, une baisse de moral des collaborateurs ou encore une augmentation du stress.

La cohabitation au bureau, un équilibre fragile

Qu’on le veuille ou non, un nouveau venu dans l’entreprise menace toujours l’harmonie dans sa boite. Si le recrutement s’est bien déroulé et que la personne s’intègre bien, l’équilibre est sauf et chacun peut vaquer à ses missions respectives. Dans le cas contraire, la bonne ambiance du bureau est menacée et provoque des dommages plus ou moins graves à la vie de l’entreprise. Les entreprises américaines estiment qu’engager la mauvaise personne contribuerait à une perte de 25 000 dollars sur la productivité.

Il est très difficile d’évaluer si le recrutement d’une personne a été réussie ou pas. Vous avez été séduit par son CV, son parcours est exemplaire et vous admirez la manière dont il répond à vos questions. Vous pensez avoir trouvé la perle rare, sauf qu’en réalité votre candidat idéal se transforme en crapaud une fois qu’il a intégré la boite. D’une manière générale, un collaborateur qui s’intègre mal est une personne qui se désolidarise de ses collègues, par ambition. Monsieur, ou madame, place ses ambitions personnelles au-dessus des objectifs de la boite et devient un frein à l’enthousiasme du reste de l’équipe.

C’est la personne qui endosse le rôle du « je-sais-tout » qui trouve à dire sur n’importe quel sujet, monopolise la prise de parole en réunion et finalement se défile au moment de prendre des responsabilités. A responsabilité égale, il se prend pour le petit chef de service et n’hésite pas à donner des ordres à ses pairs, ce qui a le don d’exaspérer toute l’équipe. Parmi les autres profils de collaborateurs énervants on a le colporteur de rumeurs, le lèche-botte, le voleur d’idées ou encore celui à l’hygiène aléatoire. L’idéal serait de pouvoir détecter ces personnalités dès les premiers moments du recrutement pour ne pas avoir à le payer cher par la suite.

Une batterie de conséquences malheureuses

Dans le peloton de tête des facteurs de stress au travail on retrouve la peur de ne pas être à la hauteur, un mauvais environnement de travail et bien entendu une mauvaise ambiance entre collègues. Dans les relations interpersonnelles, nous éprouvons un peu plus de sympathie pour une personne qu’une autre. Il est normal qu’un nouveau venu ait du mal à s’intégrer dans les premiers moments. Selon la personnalité de ses nouveaux collaborateurs, il trouvera petit à petit ses marques et la boite retrouvera son équilibre.

Il est possible qu’un « ancien » ait du mal à encadrer ce nouveau collaborateur. C’est une affaire de personnalité, mais un bon manager saura détecter ces conflits de personnalité et confrontera les intéressés pour régler le problème. Dans d’autres cas, le nouveau venu aura du mal à s’intégrer dans l’équipe et la situation doit être gérée au plus tôt pour ne pas avoir à subir des conséquences néfastes.

Créer une bonne ambiance au boulot est un gage de motivation pour les employés. Tout le monde a le sourire aux lèvres et l’esprit d’équipe prime sur les ambitions personnelles. Au contraire, dans un climat néfaste, chacun cogite dans son coin, tout le monde devient méfiant et les journées sont pesantes. Cela provoque une chute dans la motivation de l’équipe et se ressent dans la quantité et la productivité au travail.

Les conséquences se ressentent aussi au niveau physique et psychologique des concernés. Ils trainent des pieds pour arriver au bureau et sautent sur la première occasion pour pendre l’air. Ils se plaignent plus fréquemment des migraines, des douleurs musculaires et évoquent des difficultés à se concentre ou à trouver le sommeil. Ce sont généralement les signes d’un stress chronique. Il est important de les prendre au sérieux, à terme ces problèmes peuvent aboutir à des problèmes encore plus graves comme des maladies cardiovasculaires, des problèmes musculaires ou même des troubles psychologiques.

Gérer le problème lorsque le mal est fait

Vous l’aurez compris, le recrutement d’un nouveau collaborateur n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Hormis les problèmes de stress, il est possible que les employés qui ont fait les beaux jours de la boite décident de claquer la porte pour trouver un meilleur climat de travail ailleurs. Il ne reste plus qu’à composer une nouvelle équipe et construire une nouvelle harmonie, autant dire, repartir de zéro. Heureusement, il existe des scénarios qui aident à gérer ce genre de situation.

Du côté des employés, il est essentiel d’encourager le dialogue entre eux mais également avec leurs supérieurs. Plus la communication est fluide, mieux les relations sont plus saines et chacun peut aborder son travail avec sérénité. Dans le cas où le climat est favorable au dialogue, il y a de fortes de chances que le problème soit géré au niveau des concernés eux-mêmes. Sinon, ils peuvent toujours demander de l’aide aux managers pour gérer des situations difficiles. Dans le cas d’une personnalité complexe, le manager aura les moyens de résoudre le problème avec des séances d’entretiens.

Pour le bien de l’entreprise et de ses employés, instaurer une bonne ambiance au travail est primordial. Une solution qui aide à bien intégrer les nouvelles têtes serait d’instaurer un petit rituel visant à lui souhaiter la bienvenue. A la place du mail d’usage qui vise à informer l’équipe sur la présence d’un nouveau collaborateur, innovez en initiant une petite activité de bienvenue. On fait bien des pots de départ aux collègues qui s’en vont, on peut bien initier un pot de bienvenue au nouveau venu. Un petit café à l’heure de la pause peut très bien faire l’affaire, ce sera l’occasion pour chacun de se présenter de manière moins formelle sur ses fonctions dans l’entreprise.

Pour aller plus loin

J’ai créé une méthode radicale pour éviter de faire de mauvais recrutement. Avec cette solution plus d’erreur de casting. Vous allez garder vos équipes sereines.

Cliquez sur l’image ci dessous pour en savoir davantage :

Une méthode efficace de recrutement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *