5 excellentes raisons d’utiliser le running pour arrêter de fumer

commencer le running pour arrêter de fumerCet article invité a été écrit par Pierre de En forme et Productif, un site qui vous aide à vous motiver pour vous remettre en forme grâce aux techniques de productivité. Je lui laisse la place !

Commençons par ce que tout le monde sait déjà : il existe une infinité de raisons d’arrêter de fumer. Je ne vais pas vous en dresser la liste ici, car elle se trouve partout sur le web.

Et en face, il y a également un grand nombre de méthodes pour y parvenir. Elles sont plus ou moins naturelles, efficaces ou coûteuses : patchs, cigarette électronique, gommes, psychothérapies comportementales, médecines dites « alternatives »…

Mais je vous propose une autre méthode ici, la plus efficace d’entre toutes : la course à pied ! Il est un peu facile de déclarer sa solution meilleure que les autres, je vais donc vous expliquer en quoi elle surpasse les « thérapies » classiques.

1 : Courir, c’est tout bon !

Parcourez la liste des solutions existantes pour l’arrêt du tabac, et vous allez vous rendre compte que la plupart des traitements proposés comportent des défauts rédhibitoires.

Certains sont coûteux, là où le running est par nature gratuit (si on met de côté l’achat des baskets). D’autres sont très chimiques (gommes, patchs) alors que vous trouverez difficilement une activité plus saine et naturelle que la course à pied. Enfin, aucune des solutions données ne vous apportera de plaisir dans la pratique… sauf la course à pied, encore elle !

Sauf que pour vous, courir égal torture ? J’ai une bonne nouvelle, ça se corrige ! Je vous explique dans la suite de cet article comment vous y prendre pour que ça devienne rapidement un plaisir.

2 : L’efficacité par l’incompatibilité

Ce qui rend le running si efficace vis à vis de l’arrêt de la cigarette, c’est son incompatibilité avec le tabagisme. Et le mélange est déplaisant dans les deux sens. Essayez de courir juste après avoir fumé : c’est extrêmement désagréable. A l’inverse, allumez une cigarette juste après l’effort, alvéoles grandes ouvertes… et vous allez vite le regretter.

C’est simple, en courant, vous vous rendez la cigarette moins attrayante. Et ça n’est pas qu’une impression : mélanger sport et tabac est dangereux. Encore une bonne raison de ne plus fumer une fois que vous avez décidé de vous y mettre !

3 : Un allié de poids

Les fumeurs qui décident d’arrêter redoutent la prise de poids. Parfois, c’est même l’excuse qu’ils se trouvent pour renégocier leurs bonnes résolutions !

En ayant recours à la course à pied pour arrêter, vous allez pouvoir combattre cet effet secondaire indésirable. Il faudra surveiller votre alimentation en parallèle, car la prise de poids liée à l’arrêt du tabac vient du transfert de la frustration sur la nourriture.

Pour plus de détails sur la bonne façon de courir pour perdre du poids, je vous invite à lire cet article.

4 : Arrêter sans stresser

Vous l’aurez peut-être remarqué dans votre entourage, une personne qui arrête de fumer n’est vraiment pas de bonne compagnie. Stress, frustration, irritabilité… Les symptômes de manque ne sont agréables ni pour celui qui arrête, ni pour ses proches. C’est d’ailleurs ce qui fait replonger beaucoup de repentis de la cigarette.

Et devinez quelle activité permet de lutter efficacement contre ces effets néfastes ? Je vous le donne en mille ! Et cela s’explique facilement : courir permet de se défouler, de canaliser son stress et sa frustration. Mais il y a une autre raison, c’est l’apparition de nos amies les hormones.

Vous avez forcément entendu parler de l’effet planant de la course à pied, même si vous ne l’avez jamais ressenti personnellement. Pourtant, ça n’est pas un mythe !

Lorsque vous courrez, votre corps libère des endorphines, qui ont une structure proche de celle de la morphine, et des effets comparables. Elles rendent euphorique (« l’extase du coureur »), et ont un effet anxiolytique qui dure jusqu’à 6h après la fin de l’effort. Bye-bye le stress !

5 : Un cercle vertueux

La 5ième et dernière excellente raison d’arrêter le tabac par le running, c’est sa capacité à limiter votre risque de rechute. Si vous décidez de vous mettre à la course à pied pour vous aider à arrêter de fumer, vous allez TRÈS rapidement y prendre goût ! Et donc continuer à courir, même des mois (des années ?) après votre dernière cigarette.

Et c’est cette nouvelle habitude qui va vous amener à ne pas retomber dans le piège du tabac. Un coureur déteste les effets de la fumée sur son organisme, car il les ressent de façon bien plus sensible que le commun des mortels.

Vous allez passer du statut de fumeur à celui de sportif, et cela va créer naturellement de nouveaux comportements. Vous serez par exemple plus attentif à votre alimentation. C’est exactement la même chose qui va se passer pour le tabac.

Courir sans mourir

Vous êtes convaincu, et souhaitez essayer de courir pour arrêter de fumer ? Félicitations ! Vous n’avez probablement jamais été aussi près de réussir pour de bon. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre démarche.

Commencez doucement

Vous êtes fumeur, et donc probablement abîmé au niveau respiratoire. Votre état va s’améliorer à grande vitesse, mais il vous faut démarrer doucement ou vous aller souffrir inutilement et vous dégoûter, ce qui risque de vous faire échouer. D’ailleurs, les effets antistress de la course à pied sont au plus haut lors de la course lente.

Pour découvrir l’allure de course idéale pour arrêter la cigarette, je vous recommande notre article sur l’aisance respiratoire.

Alternez marche et course

Une fois que vous aurez trouvé votre allure de course, il va falloir concevoir des séances progressives et adaptées à votre niveau. Voici un petit programme en 10 séances :

Séance Instructions
1 Alterner 8 fois 2 minutes de marche et 1 minute de course lente (total : 24 minutes)
2 Alterner 8 fois 2 minutes de marche et 1 minute 30 secondes de course lente (total : 28 minutes)
3 Alterner 10 fois 2 minutes de marche et 1 minute 30 secondes de course lente (total : 31 minutes)
4 Alterner 8 fois 2 minutes de marche et 2 minutes de course lente (total : 32 minutes)
5 Alterner 10 fois 1 minute de marche et 2 minutes de course lente (total : 30 minutes)
6 Alterner 8 fois 1 minute de marche et 3 minutes de course lente (total : 32 minutes)
7 Alterner 5 fois 1 minute de marche et 5 minutes de course lente (total : 30 minutes)
8 Alterner 3 fois 1 minute de marche et 10 minutes de course lente (total : 33 minutes)
9 Alterner 2 fois 1 minute de marche et 15 minutes de course lente (total : 32 minutes)
10 Courir doucement 30 minutes

Ne passez à la séance suivante que lorsque vous arrivez à terminer la séance courante sans trop forcer.

Mettez en place une routine

Soyez ré-gu-lier ! C’est la clef de la réussite. Ne faites pas 5 sorties une semaine, pour ne pas y aller du tout la semaine suivante. Ma recommandation : 2 courses par semaine, idéalement 3 si vous arrivez à les caser dans votre emploi du temps.

En parlant de temps, ne plus fumer devrait vous faire gagner de précieuses minutes chaque jour, qui seront bien mieux utilisées à vous vider la tête baskets aux pieds.

En un mot, laissez votre nouvelle habitude saine et économique prendre la place de votre ancienne manie mortelle et coûteuse. Ce sont deux contraires incompatibles, et parole d’ancien fumeur, vous ne regretterez pas d’avoir fait l’échange !

Pour arrêter plus vite de fumer

Découvrez cette méthode efficace pour arrêter de fumer rapidement. Elle a fait ses preuves

 

Besoin de maigrir durablement ?

Défi B-Slim Une méthode qui m'a fait perdre 20kg durablement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *